Le 75e anniversaire de Pro Infirmis Vaud dans le 24heures

Portrait de Monique Richoz devant sa bibliothèque, réalisé par le photographe Patrick Martin pour le quotidien 24heures

24heures a rencontré Monique Richoz à l’occasion la Journée internationale des personnes handicapées. Dans son édition du 3 décembre, le quotidien vaudois parcourt avec elle quelques avancées apportées par Pro Infirmis Vaud ces 75 dernières années.

De l’accès à l’emploi et au logement

La directrice de l’association aborde d’abord les questions de discrimination au travail. Elle rappelle l’existence de insertH, une prestation encourageant l’intégration des personnes en situation de handicap dans le monde du travail. Actuellement, une centaine de jeunes et une soixantaine d’employeurs participent à ce programme.

Ensuite, l’interview se penche sur les problèmes d’accès au logement. Malheureusement, les dossiers de personnes en situation de handicap avaient peu de chances d’être retenus. Suite à cette constatation, Pro Infirmis Vaud a lancé le projet HandiLoge pour aider ces citoyen-ne-s dans leurs démarches.

L’architecture et les préjugés: des obstacles

Enfin, la rencontre avec Monique Richoz se termine avec les questions d’obstacles architecturaux, ainsi que les problématiques de vision globale de la part des autorités, des assurances ou encore des manifestations. Cependant, la directrice de Pro Infirmis Vaud rappelle que, le principal obstacle, reste le regard porté sur le handicap.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview sur le site du quotidien, ou alors au format pdf ci-dessous:

«Les places pour handicapés sont sacrifiées pour le marché de Noël» – 24 heures, 03 décembre 2016